Comment gérer ses photos

Maintenant que vous allez faire des séries de photos pour vous entraîner, vous allez sans doute vouloir les traiter. Le problème est que ce n’est pas la même chose de traiter une photo par-ci par-là que de traiter des dizaines voire des centaines de photos…

Trier vos photos

Lors d’un voyage de deux ou trois semaines, il m’arrive couramment de faire plus de 1500 photographies. La première chose que je fais donc est de les trier, de jeter celles qui ne me conviennent pas (trop floues, dupliquées) et que je considère inutile de garder. Ceci peut se faire au retour de voyage, mais la meilleure astuce, selon moi, est d’emmener avec soi un disque dur externe qui peut lire les cartes SD et/ou CompactFlash (selon votre appareil) et qui possède un grand écran. Vous pourrez ainsi faire ce tri petit à petit, le soir, pendant votre voyage. Cela vous évite de passer des heures dessus à votre retour. Pour ma part, je possède l’Epson P-4000, qui date un peu mais fonctionne toujours. Vous pouvez certainement en trouver des plus récents, comme l’Epson P-7000.

Epson P-4000

Epson P-7000

Vous pouvez évidemment prendre un ordinateur portable, mais je ne trouve pas ça pratique en voyage et c’est aussi moins discret. Le risque de vous le faire voler est bien plus grand. L’intérêt du disque est son faible encombrement et aussi, étrangement, le fait que peu de gens savent à quoi ça sert. Pour l’anecdote, j’avais laissé il y a quelques années mon disque en charge dans la chambre de mon hôtel au Burkina Faso et quand je suis rentré, j’ai vite constaté que quelqu’un était rentré (avec les clefs !) et avait fouillé mes affaires. Heureusement, en général, je garde mes papiers avec moi. Mais on m’avait volé un petit téléphone pourri que j’avais acheté pour l’occasion, alors que le disque était toujours là ! (OUF !!! Quel soulagement !) Si j’avais eu un ordinateur, il aurait très certainement disparu et mes photos avec ! Pour finir la petite histoire, j’ai tout de suite demandé des comptes à l’hôtel (qui n’a évidemment pas pu faire grand chose) que j’ai quitté immédiatement pour un autre (hors de question de dormir dans une chambre dont je savais que quelqu’un possédait les clefs et aurait pu entrer pendant la nuit !

L’autre avantage du disque dur est qu’il lit aussi la musique et les films. Bien pratique pendant un voyage !

Une fois mon premier tri fait, je fais ensuite une sélection best of, qui contient une centaine de photos, et même un very best of, qui en contient entre une dizaine et une vingtaine, pas plus. J’utilise en général le best of pour mon site internet et le very best of pour montrer mon voyage à mes amis, sans les saouler 😉

Traitements par lot

Cependant, traiter même la centaine de photo du best of peut demander beaucoup de temps. Évidemment, tout dépend de la qualité des photos que vous voulez montrer ou livrer, mais il est pratiquement toujours nécessaire de corriger la courbe d’exposition ainsi que la saturation des couleurs, voire pour une publication sur internet la taille et la qualité des images.

Vous pouvez utiliser Adobe Lightroom , un logiciel professionnel. L’intérêt et de pouvoir noter et annoter ses images mais c’est payant et assez cher, même si une version d’essai gratuite existe.

Je préfère donc utiliser Xnview, un logiciel gratuit (et français, en plus !) disponible sur Windows. Cela fait des années que je l’utilise. Comme n’importe quel explorateur de fichiers, il permet de visualiser rapidement toutes les photos d’un dossier grâce aux miniatures :

Le principal avantage de Xnview (outre sa gratuité, évidemment) est qu’il vous permet de réaliser ce que l’on appelle des traitements par lots. C’est-à-dire qu’il permet d’appliquer des changements sur un grand nombre de photos en une seule fois.

Par exemple, si vous souhaitez renommer une trentaine de photos, vous n’avez qu’à sélectionner les photos :

Puis faire un clic droit pour accéder au menu contextuel et sélectionner l’option « Renommer par lot… » :

Une pop-up apparaît, où vous pouvez choisir, tout en haut, le nom à donner. Dans mon exemple, j’ai choisi « Papillon_#### » :

Les # permettent de définir le format de la numérotation. Avec mon exemple, la première photo de ma liste sera nommée « Papillon_0001 ». Si vous souhaitez nommer vos photos, par exemple, de « Papillon1 » à « Papillon30 », alors vous devrez écrire : « Papillon# », tout simplement. Vous pouvez voir, dans le tableau juste en dessous l’ancien nom ainsi que le nouveau qui sera donné et ce, pour chaque image.

Alternativement, vous avez la possibilité d’appliquer des changements bien plus avancés, tels des filtres, des redimensionnements et bien plus. Pour cela, toujours dans le menu contextuel du clic droit, sélectionnez « Convertir… » :

Une nouvelle pop-up apparaît. Cliquez sur l’onglet « Transformations« , tout en haut :

Vous voyez toute une liste de changements possibles à appliquer à vos photos sélectionnées. Pour ma part, je choisis « Redimensionner« , que vous trouverez dans la section « Image » :

Cliquez ensuite sur le bouton « Ajouter >« , pour que les options relatives à la transformation soient affichées. Vous pouvez choisir la hauteur et la largeur que vous souhaitez appliquer à vos images. Pour ma part, je renseigne uniquement la largeur (800px), et la hauteur sera automatiquement ajustée puisque l’option « Conserver les proportions » est déjà sélecionnée :

Avant d’appuyer sur le bouton « Lancer« , vous pouvez très bien ajouter d’autres transformations à appliquer en même temps, ce qui vous économise vraiment beaucoup de temps. Par exemple, je choisis et ajoute à présent « Niveaux auto » pour corriger les niveaux des mes images :

Enfin, si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter un « Filigrame » à vos photos en ajoutant la transformation correspondante, et en téléversant l’image de votre filigrame. Vous avez même la possibilité de choisir son emplacement :

Voilà, vous pouvez enfin appuyer sur le bouton « Lancer » et vos photos seront modifiées en accord avec vos choix ! 🙂

Stockage et archivage

Pour une utilisation encore plus avancée, Xnview permet d’annoter vos photos grâce aux méta-données IPTC pour vous permettre de les retrouver plus rapidement. Mais cela fera certainement l’objet d’un autre article, si ça vous intéresse.

Enfin, concernant le stockage, vous pouvez bien entendu utiliser un disque dur externe, avec ou sans écran, ou un espace dédié online. Si la deuxième solution vous intéresse et que vous êtes clients Amazon Prime, sachez qu’Amazon propose un service de stockage illimité de photos, ce qui peut être une solution très économique (à condition, je le répète, d’être déjà client). L’avantage est un accès à vos photos où que vous soyez. L’inconvénient est que le jour où vous ne souhaitez plus être client Amazon, vous devrez rapatrier toutes vos photos au risque de les perdre…

Laisser un commentaire