Que faire pendant le confinement dû à la pandémie de coronavirus ?

Pendant que la pandémie de coronavirus (COVID-19 / SARS-CoV-2) progresse à travers le monde et que les pays se referment les uns après les autres derrières leurs frontières rassurantes, les gouvernements faisant appel à des lois imposant le confinement des personnes se multiplient et les gens, eux, se voient contraints de rester enfermés chez eux, à attendre de meilleurs jours.

 

Mais nous ne sommes pas tous égaux devant l’attente et si certains peuvent très bien rester longtemps enfermés sans en être affecté plus que cela, d’autres peuvent le vivre très mal, surtout s’ils vivent dans de petits appartements ou studios, sans jardin. Alors, comment prendre de tels évènements, historiques, quand on ne supporte pas d’être enfermé ? La colère, l’ennui ou la déprime, même, peuvent se faire ressentir. Et il n’est pas simple de pouvoir prédire comment les gens et notre société vont en être affectés. Il est vrai que pareille paralysie est une première. Jamais personne n’avait connue telle débandade devant un ennemi aussi petit que celui-ci. Invisibles à l’œil nu, les virus peuvent pourtant avoir des effets dévastateurs. On en voit aujourd’hui un exemple flagrant et les effets collatéraux, sans doute nombreux, mettront certainement encore beaucoup de temps à se faire connaître.

Pendant que les gens, anxieux mais légitimement, se demandent si l’économie va pouvoir se relever de pareille situation, les stocks de nourriture se raréfient dans les supermarchés et la bourse s’effondre lentement mais sûrement.

 

Vive la mondialisation ?

 

C’est à cause d’elle que le virus s’est répandu comme une traînée de poudre, mais c’est peut-être aussi grâce à elle que notre société va pouvoir s’en relever.

En effet, la crise touche tous les pays, donc pas un ne devrait être avantagé par cette pandémie. Mais c’est aussi parce que les productions des biens mais aussi de la nourriture sont dispersés à travers le monde, que nous ne devrions manqué de rien, puisque quand le pic d’infection arrive en Europe, il n’est pas encore arrivé en Amérique mais est déjà passé en Chine. Inutile, donc de paniquer ! Nous ne devrions pas mourir de faim. Alors que faire durant de si longues heures d’attente ? Ceux qui peuvent télétravailler ont une occupation toute trouvée. Mais les autres ?

 

A mon humble avis, le confinement imposé est une bonne occasion pour faire une pause et prendre le temps de réfléchir. A-t-on vraiment besoin de consommer autant ? De voyager autant ? N’est-il pas temps de changer de travail ? Ou de partenaire, qui sait ? Le temps du changement est peut-être arrivé ? Et pendant cette pause, la planète respire mieux !

La première leçon que nous avons tirée est donc que la paralysie de la société humaine est une bonne nouvelle pour notre environnement. Cette révélation n’a pourtant plus rien d’un scoop ! Faut-il donc voir dans cette pandémie une sorte de mise en garde de notre Terre ? Devant le réchauffement climatique qui semble si inexorable mais dont pourtant si peu d’entre nous se préoccupent, et qui aura certainement des conséquences beaucoup plus graves que les COVID-19 / SRAS-CoV-2, elle essaye peut-être de nous dire : « Attention, voici ce qui vous attend si vous ne changez pas ! ».

 

La situation mondiale actuelle sera donc peut-être l’étincelle qui fera évoluer notre société, espérons-le !

 

Profitons de l’attente pour apprendre

 

En attendant le changement, enfermés dans nos foyers, profitez de ce temps pour évoluer, pour acquérir de nouvelles compétences ou mettre à jour vos connaissances. Formez-vous ! De nos jours, les plateformes de e-learning (apprentissage en ligne) sont légion et il n’est pas difficile de trouver le cours qui vous passionnera. Si vous avez du temps, évitez donc de faire chauffer Netflix, Prime ou HBO et connectez-vous à Coursera ou à Edx pour suivre des cours issus de grandes universités, généralement gratuits et en anglais. Fun-MOOC pour un équivalent francophone et Udemy pour des cours payant mais plus diversifiés (achetez vos cours durant les réductions, il y a souvent des offres à -90%, comme en ce moment !). Vous y trouverez notamment des cours de photographie pour saisir cette occasion unique de changer enfin de métier ! Sur Tuto.com vous trouverez également d’autres cours de photographie gratuits. Et lisez notre interview de Yann Arthus-Bertrand pour découvrir l’ingrédient secret, essentiel 😉

 

Si le cœur vous en dit, vous pouvez aussi suivre un MBA (en anglais) sur Quantic MBA. La formation est gratuite si votre candidature a été retenue suite à une sélection sur dossier. Elle dure 10 mois, soit (espérons-le !) plus que ce que devrait durer le confinement, mais au moins vous aurez pris le rythme !

 

De mon côté, je profite du confinement pour créer des montages photographiques pour interpeller les gens sur l’état de notre planète et je vais partager mes astuces dans des tutoriels pour vous expliquer comment faire un montage photo, afin que vous puissiez, vous aussi, en profiter pour apprendre et créer ! Et vous, qu’allez-vous faire ? N’hésitez pas à laisser des messages pour partager vos idées ou réflexions.

 

En espérant que cette pandémie soit l’occasion d’avoir de nouvelles idées qui révolutionneront notre façon de vivre et changeront notre société en profondeur, je vous laisse étudier 😉

 

Laisser un commentaire